VOTRE PANIER

No products in the cart.

VOTRE PANIER

No products in the cart.

Pre workout

Un bon pre workout sert à augmenter les effets métaboliques de l'entrainement : perte de gras, gain de muscle et permet de générer assez d'énergie pour une bonne séance.

Pre workout

Lorsque l’on aborde le sujet des pre workout, notre première pensée s’oriente naturellement vers l’objectif d’accroître son énergie en vue d’une séance de sport plus productive. En effet, il est indéniable qu’une dose supplémentaire d’énergie peut se traduire par plus de répétitions effectuées ou la capacité de soulever des charges plus lourdes. Cependant, plonger dans une séance de musculation ne se résume pas seulement à cela. L’essence même de cette pratique repose sur la destruction maximale de fibres musculaires tout en utilisant les réserves de graisse comme source d’énergie.

Dans cette perspective, nous serons amenés à nous poser une question essentielle : comment optimiser ses séances de musculation pour qu’elles soient à la fois productives et en accord avec nos objectifs de fitness ? Découvrez également comment éviter certains pièges qui, bien que séduisants en apparence, pourraient en réalité entraver la progression.

Qu’est-ce qu’un pre workout ?

Un pre workout est un produit diététique destiné à améliorer ses performances pour une séance de sport proche.

Les effets qu’ils apportent pour améliorer les performances sont variés.

  • Augmentation de l’énergie et de l’endurance.

Lorsque l’on parle de croissance musculaire, le volume d’entrainement (nombre de série * nombre de répétition) est l’élément principal. Augmenter l’énergie et l’endurance permet de réaliser des séances avec de gros volumes d’entrainement et ainsi augmenter la croissance musculaire.

  • Concentration mentale améliorée,

Cet aspect est particulièrement précieux pour réaliser les mouvements correctement et développer d’avantage la connexion cerveau muscle. Développer cette connexion permet de produire plus de force globalement et incite à recruter les différentes fibres musculaires de chaque groupe musculaire.

  • Retardement de la fatigue,

Pendant toute activité physique, la fatigue musculaire arrive au fur et à mesure que l’acidité augmente. Cette acidité peut être mesurée avec la concentration d’acide lactique dans le sang. Certains pre workout contiennent un ingrédient, la béta-alanine, qui permet de contrer cette acidité et diminue l’intensité des courbatures après l’entrainement.

  • Congestion musculaire et vasodilatation,

Pour améliorer l’apport d’oxygène et de nutriments vers les muscles, un bon pre workout va permettre de dilater les vaisseaux sanguins pour améliorer les performances de cette façon.

  • Hydratation et soutien à la récupération,

Quelques formulations de pré-entraînement comprennent des électrolytes pour maintenir une hydratation adéquate pendant les entraînements. Une hydratation adéquate est cruciale pour la performance et la récupération.

De nombreux pre workout contiennent de la caféine en tant qu’ingrédient clé, pour ses effets sur la concentration et sur le recrutement des cellules adipeuses pour générer de l’énergie.

Maintenant que nous avons exploré les principes fondamentaux des pre workout, concentrons-nous sur une question controversée : pourquoi devrions-nous envisager de nous lancer dans une séance de musculation à jeun.

Pourquoi l’entrainement à jeun est à considérer ?

L’entraînement à jeun, la pratique consistant à faire de l’exercice physique à jeun, donne un aperçu fascinant de la remarquable adaptabilité du corps humain. En seulement trois jours d’entraînements réguliers à jeun, nos processus physiologiques commencent à répondre à cette approche unique de plusieurs manières intrigantes.

L’une des adaptations clés lors d’un entraînement à jeun est l’activation de gènes spécifiques qui favorisent la biogenèse des mitochondries. Les mitochondries, souvent appelées les centrales cellulaires du corps, sont responsables de la production d’énergie. Lorsque nous nous entraînons à jeun, notre corps reconnaît le besoin d’une production d’énergie accrue, provoquant l’activation de gènes conduisant à la création de davantage de mitochondries. Ce phénomène se traduit finalement par une meilleure efficacité énergétique et une plus grande endurance, nous permettant de mieux performer pendant les entraînements.

De plus, l’entraînement à jeun contribue à une optimisation significative du métabolisme du corps, dont un élément clé est le développement d’enzymes qui facilitent l’utilisation des graisses stockées pour la production d’énergie. Lorsque nous faisons de l’exercice l’estomac vide, notre corps subit un changement métabolique qui encourage l’utilisation des réserves de graisse comme principale source d’énergie. Cette adaptation implique la création d’enzymes qui améliorent la dégradation des graisses stockées, les rendant ainsi facilement disponibles pour la production d’énergie pendant les entraînements.

Le développement de ces enzymes constitue un outil puissant pour les individus souhaitant gérer leur poids, car il encourage l’utilisation des réserves de graisse comme principale source de carburant. En conséquence, l’entraînement à jeun devient une stratégie puissante pour les personnes cherchant à améliorer leurs capacités à brûler les graisses et à favoriser la perte de poids.

Cependant, l’adaptation du corps à favoriser la combustion des graisses peut entraîner une réduction de sa capacité à utiliser le glucose directement comme source d’énergie. La quantité d’enzymes requises pour métaboliser les graisses augmente tandis que celle destinée à traiter le glucose diminue. L’entraînement à jeun offre donc un ensemble d’avantages métaboliques bénéfiques pour la santé. En revanche, l’entraînement post-repas peut être privilégié pour améliorer les performances, surtout pour les athlètes de haut niveau engagés dans des exercices courts mais intensifs.

Toutefois, il existe un moyen de profiter des avantages des deux approches sans compromettre complètement ses performances tout en maintenant un taux de glucose élevé : en optant pour trois séances d’entraînement le matin à jeun et une séance l’après-midi par semaine, après avoir déjà pris un repas. Cette stratégie permet de concilier les bienfaits métaboliques de l’entraînement à jeun avec les exigences de performance, offrant ainsi une solution adaptée aux besoins spécifiques de chaque individu.

Avant de poursuivre, il est essentiel de clarifier la notion d’être “à jeun”. Fondamentalement, cela implique de s’abstenir de tout apport alimentaire, mais il est important de noter que le jeûne peut être effectué de différentes manières. En effet, il est possible de consommer certains aliments tout en préservant certains bénéfices du jeûne, qui jouent un rôle essentiel dans l’amélioration de la santé, de l’énergie, de l’hypertrophie musculaire et de la perte de poids.

Un pre workout qui n’affecte pas le jeûne.

Un pre workout qui complète harmonieusement le jeûne comprend généralement une combinaison judicieuse d’ingrédients spécifiques tels que la caféine, la carnitine, la bêta-alanine, le malate de citrulline et du sel d’Himalaya. Chaque composant joue un rôle crucial dans l’amélioration des performances.

La caféine est le moteur d’une poussée d’énergie immédiate et d’une vigilance mentale accrue. Ceci est inestimable lorsque vous vous préparez pour votre entraînement, car cela garantit que vous êtes mentalement préparé et physiquement énergique pour aborder votre séance d’entraînement.

La carnitine, un autre ingrédient essentiel, joue un rôle déterminant dans l’utilisation efficace des graisses stockées comme principale source d’énergie. Ceci est particulièrement avantageux pour ceux qui jeûnent avant l’exercice, car cela maximise l’oxydation des graisses, contribuant ainsi à optimiser vos performances d’entraînement tout en respectant votre régime alimentaire.

La bêta-alanine, acteur clé de ce mélange, contribue au retardement de la fatigue musculaire. En tamponnant l’accumulation d’acide lactique dans les muscles, il prolonge votre capacité à réaliser des séances d’entraînement plus longues et plus intenses, augmentant ainsi l’efficacité de vos entraînements.

La citrulline malate, un autre composant important, sert à améliorer la vasodilatation, c’est-à-dire la dilatation des vaisseaux sanguins. Cet effet se traduit par une augmentation du flux sanguin vers les muscles que vous sollicitez activement, favorisant ainsi l’apport de nutriments essentiels et améliorant la pompe musculaire.

Enfin, le sel de l’Himalaya vous assure de maintenir un bon équilibre électrolytique pendant le jeûne. Des niveaux d’électrolytes adéquats sont essentiels au maintien de l’hydratation, au soutien de la fonction musculaire et au maintien du bien-être corporel global pendant l’exercice. De plus, il améliore le phénomène d’osmose entre les cellules et les vaisseaux sanguins, ce qui permet de

Collectivement, ce mélange méticuleusement élaboré permet aux individus de capitaliser sur les propriétés uniques de chaque ingrédient tout en adhérant à un régime de jeûne. Il vous permet d’optimiser vos performances d’entraînement, depuis une utilisation accrue de l’énergie et des graisses jusqu’à une réduction de la fatigue musculaire, une amélioration de la circulation sanguine et une bonne hydratation, le tout en accord avec vos objectifs de remise en forme et vos choix alimentaires.

Les erreurs à éviter pour un pre workout

Lorsqu’il s’agit de pre workout, éviter certaines erreurs est crucial pour maximiser ses performances physiques. Un faux pas courant consiste à consommer un repas copieux avant votre entraînement, car cela peut déclencher le système nerveux parasympathique, dirigeant ainsi le flux sanguin vers la digestion (un des effets principaux de l’activité physique entraine l’activation du système nerveux sympathique).

Ce déplacement du flux sanguin loin des muscles, du votre cerveau, des poumons et du cœur peut compromettre l’énergie disponible et le niveau de concentration pendant l’entraînement. De même, bien que les acides aminés à chaîne ramifiée (BCAA) soient souvent considérés comme bénéfiques, ils peuvent entraîner le même effet indésirable et en plus déclencher l’enzyme mTOR. Cette enzyme est responsable de la synthèse de fibres musculaire. Activer le processus de création de muscle pendant une séance de musculation qui elle, les détruit, est contre productif. C’est pourquoi les BCAA sont bien, mais après une séance.

Cela redirige non seulement le flux sanguin, mais fait également le corps sortir d’un état de jeûne, ce qui peut entraver son potentiel de combustion des graisses. Par conséquent, pour optimiser l’entraînement, il est conseillé d’éviter de manger et de consommer des BCAA afin de maintenir le corps dans un état qui favorise un haut niveau d’énergie, de concentration et l’utilisation efficace des graisses pendant l’entraînement.

En conclusion, comprendre la relation complexe entre le métabolisme du corps et le timing de l’exercice est essentiel pour adapter sa routine de fitness pour atteindre des objectifs spécifiques. Nous avons exploré les avantages de l’entraînement à jeun et les adaptations métaboliques qu’il peut apporter, mettant en lumière les avantages uniques qu’il offre.

Si vous êtes maintenant intéressé par le thème de la nutrition post-workout et du concept de la “fenêtre anabolique”, nous vous invitons à poursuivre votre exploration en consultant notre article de blog sur ce sujet précis, où vous trouverez des informations précieuses pour affiner davantage vos routines. Découvrez les stratégies clés et les informations qui peuvent vous aider à optimiser votre nutrition post-entraînement pour favoriser la croissance musculaire et la récupération.

En savoir plus sur ce sujet

Articles de Blog Reliés

Post workout

Post workout

La composition du post workout est déterminante pour profiter au maximum des effets bénéfiques apportés par l’entrainement.

Le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent

Appelé AGNI dans la pratique ayurvédique, le jeûne intermittent est revenu sur le devant de la scène dans les années 2010 grâce à des découvertes étonnantes.

L’importance du sommeil

L’importance du sommeil

Un sommeil de qualité est fondamental pour atteindre ses objectifs fitness. Optimisez votre repos pour perdre du gras, gagner du muscle et arrêter de stagner.