VOTRE PANIER

No products in the cart.

VOTRE PANIER

No products in the cart.

Accélérer sa progression

Hackez votre métabolisme pour accélérer sa progression en fitness avec des méthodes simples à intégrer dans votre routine quotidienne.
Accélérer sa progression

Une approche différente de la musculation

Vous avez commencé à travailler sur vous et votre objectif vous semble atteignable. Vous observez vos premiers résultats, mais vous continuez à chercher des moyens d’améliorer ce que vous faites. Il se pourrait que vous soyez tombé là où il faut.

Hypertrophie musculaire dans le temps
Chaque chose en son temps

Les chiffres sont là pour le prouver : cette méthode, en plus de vous apporter des résultats, vous fera gagner beaucoup de temps.

Si en plus vous l’appliquez dès le début, les “noobies gains” n’en seront que décuplés.

On se concentre ici sur le métabolisme du corps humain. La manière dont il construit du muscle (synthèse protéique) ainsi que tous les autres processus qui ont lieu en parallèle.

Les résultats en volume ne sont pas immédiats, mais la qualité du muscle (taux de gras faible) et donc son aspect dans la durée sont complètement différents.

La Recette Plantrifit

Au Sommaire

=

La Testostérone

=

Profiter du métabolisme

=

L'ingrédient secret

=

Le sommeil

=

Conclusion

La Testostérone

Quand on souhaite gagner en volume, tonicité et définition musculaire, on pense directement à la testostérone.

Bien que surnommée “hormone masculine” les deux sexes en produisent, dans des proportions différentes (7 à 8 fois plus chez les hommes).

Il s’agit d’une hormone stéroïdienne anabolisante : elle est produite par les testicules, les glandes surrénales, transportée via les vaisseaux sanguins pour agir sur différentes parties du corps : les os, les muscles, la peau, les cellules adipeuses, le foie et le cerveau.

Dans les muscles, elle va activer la synthèse de nouvelles protéines pour réparer les cellules endommagées après un entrainement.

Favoriser la production de testostérone

Pour produire la testostérone, le corps à besoin d’éléments bien particulier qu’il ne peut trouver que dans l’alimentation.

Vous serez surpris en découvrant le processus de fabrication naturel de la testostérone dans le corps.

Le chemin est simple : Glucides → cholestérol → testostérone

Bien sûr, ultra simplifié.

Vous avez compris l’idée : NE NÉGLIGEZ PAS LES GLUCIDES DE BONNE QUALITÉ.

Éviter les perturbateurs endocriniens

Dans notre environnement quotidien, beaucoup d’objets qui nous entourent peuvent perturber l’effet de la testostérone que nous produisons : plastiques, revêtement anti adhésifs, …

Les substances qu’ils relâchent, principalement dans la nourriture et les boissons, vont agir à différents endroits de la chaine de production et d’utilisation de la testostérone.

Pour les remplacer, le verre, le bois (brut, non traité), la céramique, l’acier inox ou même le fer sont des alternatives qui peuvent être envisagées.

Déclencher la production de testostérone

En tant qu’hormone, la testostérone est régulée. Mais il existe plusieurs moyens pour déclencher sa production naturellement.

Toujours dans le règne végétal, certaines molécules vont permettre d’agir sur la chaine de commande qui contrôle la production de testostérone.

Cette étape arrive en dernier pour être certain que la précieuse hormone sera bien utilisée pour le développement musculaire.

Augmenter la testostérone naturellement

Après s’être assuré que la testostérone produite est bien utilisée, on peut envisager d’augmenter sa production.

Heureusement, il existe des produits naturels (dont certains peuvent même pousser au bord des routes) pour nous aider à élever le taux de testostérone dans le sang.

Ils vont agir à différents niveau de la chaine d’utilisation de la testostérone. Ils feront en sorte qu’elle ne soit pas systématiquement transformée en œstrogène et qu’elle puisse agir pour le développement de la masse musculaire.

Profiter du métabolisme

Entrainement à jeun

S’entrainer à jeun permet de favoriser l’utilisation des graisses stockées dans le corps comme source d’énergie.

En plus, cela améliore l’absorption des nutriments après la séance et augmente la synthèse de protéines.

Se rafraichir les mains ?

Quand la température du corps augmente pendant un entrainement, une enzyme nécessaire à la contraction musculaire va être inhibée.

Diminuer la température par la paume des mains ou la plante des pieds (des surfaces adaptées pour évacuer la chaleur), va permettre de diminuer le temps de repos et d’enchainer les séries.

Le post workout meal

Pour optimiser la synthèse de protéines, c’est simple :

  • Un peu d’Omega 3,
  • Des protéines (en particulier la leucine)
  • Des glucides (complexes et des fruits)
  • Du sel

L'ingrédient secret

Le Shilajit : votre arme de construction massive (de muscle)

Comment s’entrainer à jeun sans se sentir faible, la tête qui tourne et sans vertige.

En plus des macronutriments, le corps a besoin de plusieurs micro nutriments pour fonctionner correctement. Ils sont au nombre de 32. Les effets indésirables que provoque un repas sauté sont plus dus à un déficit en micronutriments qu’en macronutriments.

C’est là où le Shilajit entre en scène.

Il s’agit d’un concentré d’acide fulvique, riche en minéraux (l’autre nom de micronutriments), obtenu après décomposition de végétaux pendant une longue période.

Avoir un bon sommeil de manière régulière est donc primordial pour accélérer sa progression.

Le sommeil

Le sommeil est souvent considéré comme étant primordial pour construire du muscle. Comment est-ce possible ?

Pendant le sommeil, le corps passe par plusieurs étapes appelées cycle du sommeil. Durant certaines étapes de ce cycle, l’hypothalamus va sécréter de l’hormone de croissance.

Comme son nom l’indique, elle aura pour effet de déclencher la croissance cellulaire dans les organes qui possèdent les bons récepteurs.

Comme vous vous en doutez, les muscles font partie de ces organes cibles de l’hormone de croissance qui vont bénéficier des bienfaits d’une bonne nuit de sommeil.

Il existe plusieurs moyen pour améliorer son sommeil. La gestion de la température de la pièce, l’heure du coucher ou encore l’exposition à la lumière bleu en sont des exemples.

En Conclusion

Imaginez-vous.

Vous avez fait ce qu’il faut pour augmenter naturellement votre testostérone.

Vous avez organisé votre planning pour vous permettre de vous entrainer à jeun.

Vous vous êtes procuré du Shilajit de bonne qualité que vous prenez avant vos séances.

Vous avez mis en place une routine qui vous permet d’avoir un sommeil beaucoup plus réparateur.

 

Quels résultats pensez-vous obtenir après ces petits changements ?

Le Blog

Alimentation

Alimentation

Les bases de l’alimentation pour le sport sont assez simples. Découvrez comment votre corps utilise les macronutriments et comment organiser votre assiette.

Compléments Testostérone